Pratiques culturelles

Démocratiser l’éducation culturelle par les pratiques artistiques

  • Les Ceméa défendent une conception éducative, sociale et émancipatrice de la culture. L’accès au patrimoine culturel, à la création artistique et aux lieux dédiés à la diffusion sont des droits fondamentaux pour tous et toutes. C’est aussi un espace potentiel de rencontre, d’ouverture et de prise de conscience.
  • Les Ceméa mettent en œuvre cette vision, à travers leurs actions pour :
    • Favoriser les rencontres sensibles avec les productions artistiques.
    • Soutenir et développer des pratiques d’expression et les pratiques artistiques amateurs.
    • Permettre de se cultiver tout au long de sa vie.
  • Pour les Ceméa, les actions de formation et d’accueil, sur des festivals notamment, sont des espaces privilégiés. Ils permettent rencontres et débats, et développent du lien entre les personnes : c’est un enjeu politique et démocratique.
  • Les Ceméa affirment que c’est par ces projets d’engagements communs entre les publics, les artistes, les acteurs et actrices de la culture et de l’éducation, que la société fera face aux défis d’aujourd’hui : cultiver l’humanisme dans le rapport à l’autre.

Nous pensons que seule une pratique culturelle de la personne avec son environnement pose le sens de la pratique, le sens de l’activité, de la consommation, des loisirs culturels, a un intérêt éducatif, politique évident.

L’éducation populaire, une alternative culturelle

Les Ceméa se portent garants dans toutes leurs actions, de faire vivre ensemble, à des personnes différentes, des expériences, des découvertes, un parcours, des espaces/temps qui soient possibles pour tous.

  • Les choix éducatifs des Ceméa induisent une conception de la culture respectueuse des origines de chacun, des histoires individuelles et collectives, mais qui cherche à rendre possible l’évolution vers des savoirs nouveaux.
  • Notre conception de la culture, bien au-delà de la transmission de techniques ou de savoirs de base, nous impose d’être nous-mêmes garants du sens politique des pratiques pédagogiques que nous mettons en oeuvre sur le terrain.
  • Nous devons élaborer des conduites pédagogiques ancrées dans notre expérience et non dans un discours dogmatique ou une technique désincarnée.
  • L’éducation nouvelle est plus qu’une méthode. Elle est une pratique, un combat pour une société plus humaine, plus lucide et plus solidaire. Elle incarne un projet politique.

N’hésitez pas à nous demander des renseignements sur ces dispositifs.
Contact : Geoffrey FAIVRE
mél.  / tél. 03 81 81 33 80