Certificat Complémentaire : Direction d’un Accueil Collectif de Mineurs

Dernière mise à jour le 25 mai 2021

Le diplôme préparé

A destination des titulaires d’un BPJEPS (autre que LTP), ce certificat complémentaire forme les candidats à assurer les fonctions de direction d’un accueil collectif de mineurs.
Cette formation amènera les candidats à connaitre les spécificités de la direction via la connaissance des publics, la construction d’une action éducative ou la mise en oeuvre d’un projet et son évaluation.

Diriger un Accueil Collectif de Mineurs (ACM) doit permettre de faire de ces séjours ou de ces Accueils de Loisirs Sans Hébergement (ALSH), des lieux irremplaçables d’’éducation à la vie sociale et culturelle.

Cette formation doit promouvoir le fait que les vacances et les loisirs collectifs permettent de vivre de nombreuses expériences et  doit permettre au candidat de :

  • inscrire son action dans le contexte réglementaire politique et social des séjours de vacances et des accueils de loisirs,
  • conduire un projet pédagogique en séjours de vacances ou en accueils de loisirs,
  • gérer le personnel du séjour de vacances ou de l’accueil de loisirs,
  • assurer la gestion du séjour de vacances ou de l’accueil de loisirs.

Pour quel public ?

Conditions d’accès

  • Être titulaire d’un BPJEPS ou BEATEP (autre que Activité Sociale et vie locale).
  • Être stagiaire en formation BPJEPS.
  • Remplir les conditions de direction ou de direction adjointe.

Le public ciblé

  • des animateurs/trices des collectivités territoriales : structures enfance/jeunesse, services qui incluent les « jeunes adultes » (25-30 ans),
  • des animateurs/trices des Centres Sociaux et socioculturels en charge, en fonction des prioritéśs de chaque centre, des adolescents, des jeunes, des jeunes adultes, des familles,
  • des animateurs/trices qui interviennent dans les équipes de prévention spécialisée, en développant à équivalence de responsabilité avec les éducateurs spécialisés, un travail d’accompagnement individuel et collectif,
  • Les animateurs/trices présent.es en EHPAD, exerçant auprès de personnes âgées, en situation de handicap ou malades ainsi que les professionnel.les issu.e.s des structures gérant l’urgence sociale et l’insertion (Foyer de jeunes Travailleurs, CHRS, Associations à vocation caritative, entreprise d’insertion, centres d’accueil demandeurs d’asile…).

Exigences préalables

Les exigences préalables à l’entrée en formation qui ont pour but de vérifier les capacités du candidat à suivre le cursus de formation du certificat complémentaire « direction d’un accueil collectifs de mineurs » sont les suivantes :

  • être titulaire de l’une des attestations de formation relative au secourisme suivante :
    • « prévention et secours civiques de niveau 1 » (PSC1) ou « attestation de formation aux premiers secours » (AFPS) ;
    • « premiers secours en équipe de niveau 1 » (PSE 1) en cours de validité ;
    • « premiers secours en équipe de niveau 2 » (PSE 2) en cours de validité ;
    • « attestation de formation aux gestes et soins d’urgence » (AFGSU) de niveau 1 ou de niveau 2 en cours de validité ;
    • « certificat de sauveteur secouriste du travail (STT) » en cours de validité.
  • être admis en formation ou être titulaire d’une spécialité ou d’une mention du BPJEPS, du DEJEPS et du DESJEPS ;
  • être capable de justifier d’une expérience d’animation de mineurs, dont une au moins en accueil collectif de mineurs, d’une durée totale de vingt-huit jours dans les cinq ans qui précèdent l’entrée en formation, au moyen d’une attestation délivrée par la ou les structures d’accueil.

Descriptif de la formation

  • 112 heures en centre de formation
  • 210 heures en structure d’alternance (minimum)

Pendant son stage, le candidat devra assurer la fonction de directeur ou de directeur-adjoint et exercer des fonctions de direction pendant au moins 18 jours, consécutifs ou non consécutifs, d’un accueil collectif de mineurs déclaré, tel que défini dans le code de l’action sociale et des familles. Un rapport suivi d’un entretien valide le certificat.

Le/la directeur(trice) d’un accueil collectif de mineurs (ACM) :

  • participe à l’élaboration du projet pédagogique à partir du projet éducatif de l’organisateur et en assure la mise en œuvre,
  • assure la coordination pédagogique des équipes pédagogiques en leur permettant de s’approprier le projet pédagogique,
  • accompagne les membres de l’équipe pédagogique et assure leur formation pratique en tant que de besoin,
  • peut être amené(e) à diriger d’autres personnels intervenants au sein de l’ACM (personnels techniciens, personnels de service,…),
  • assure la sécurité physique et affective des participants (enfants et adultes) dans la vie quotidienne et les activités,
  • développe et fait développer des pratiques favorisant le vivre-ensemble et la citoyenneté dans la vie quotidienne, les pratiques numériques raisonnées et les activités de l’ACM,
  • gère le suivi de la vie quotidienne,
  • organise l’intendance, la logistique et les moyens alloués par l’organisateur.

Accessibilité aux personnes en situation de handicap
Les locaux sont adaptés pour l’accueil de personnes en situation de handicap. Pour l’adaptation des moyens de la prestation prendre contact avec le référent handicap :

Méthodes mobilisées

L’éducation nouvelle, dans la formation, se traduit par :

  • La prise en compte de l’individualité par un parcours différencié et adapté autant que possible à chaque stagiaire selon ses capacités et son rythme d’acquisition.
  • Le milieu de vie et les communications avec autrui jouent un rôle fondamental.L’ouverture sur l’environnement doit être source d’intérêt et de motivation. L’apprenant est au cœur de son propre apprentissage. La formation s’intéresse davantage à la manière dont chacun s’y prend pour apprendre. Elle s’appuie sur les activités et les interactions entre apprenants et permet que le groupe favorise les formes d’apprentissage coopératif.
  • La formation s’appuie sur la prise en compte des représentations des apprenants sur les objets d’apprentissage.
  • Pour permettre aux formateurs et aux stagiaires de réguler leurs pratiques, la dimension formative de l’évaluation est utilisée. Elle vise une plus grande autonomie des stagiaires.
  • Enfin, c’est par l’éducation nouvelle et les méthodes d’éducation active que la formation répond le mieux à son objectif historique d’émancipation et de participation.

Pour les CEMÉA, exercer les métiers de l’animation, c’est :

  • Participer à la transformation des personnes, des groupes et des organisations
  • Favoriser le développement des liens sociaux
  • Agir pour l’autonomie des personnes et des groupes
  • Soutenir la transformation des dynamiques de territoire
  • Contribuer au développement du bénévolat et de la vie associative
  • Aider les personnes et les groupes à interroger leurs références, leurs habitudes, leurs représentations
  • Agir pour le développement des pratiques culturelles de tous• Sensibiliser les personnes au « vivre ensemble » et à l’interculturel

 

Modalités d’évaluation des stagiaires

  1. Le BPJEPS est délivré par la Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRDJSCS), après validation de chacune des 4 Unités Capitalisables de la formation.
  2. Le jury régional, après examen des résultats des épreuves certificatives, arrête une décision concernant les 4 unités capitalisables (UC). Suite au jury final, si validation des 4UC, le diplôme est délivré par la Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale.
  3. En cas d’échec d’une ou plusieurs Unités Capitalisables, le stagiaire devra se réinscrire sur une formation habilitée pour repasser ses épreuves en vue de l’obtention du diplôme. Il reçoit néanmoins de la part de la Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale les attestations des UC acquises.

 

Informations importantes pour l’inscription

Besançon
Dijon
  • du 14 septembre octobre 2020 au 9 avril 2021
  • date limite de dépôt des dossiers : 1er septembre 2020
  • du 22 mars 2021 au 2 avril 2021
  • date limite de dépôt des dossiers : 1er mars 2021

Coût de la formation

  • Tarif : 1120 Euros (éligible au CPF)

N’hésitez pas à nous demander des renseignements sur cette formation.
Contact : Amélie COMPARET
mél. tél. Besançon. 03 81 81 33 80 / tél. Dijon. 03 80 28 02 37